Le Football au Sénégal

Football au SénégalLe Football au Sénégal et plus particulièrement sur le continent Africain depuis le début du XXème siècle, fortement encadré par les autorités coloniales qui avaient l’exclusivité de la pratique de ce sport car considérant ce jeu trop compliqué pour les « négres ». La pratique devient peu à peu une tribune d’expression du peuple et de sa volonté à recouvrer sa liberté. La FÉDÉRATION SÉNÉGALAISE DE FOOTBALL (FSF) est fondée en 1960 à l’aube de la proclamation de l’indépendance, le premier match officiel du Sénégal a lieu le 31 Décembre 1961.

Le football au Sénégal

La lutte traditionnelle demeure le sport national mais le football reste le plus populaire, partout dans le pays des terrains de fortune pullulent, permettant aux passionnés de s’adonner à ce jeu, en équipe. L’engouement populaire anime tout le pays, notamment durant les tournois de « navétane » ou de jeunes joueurs amateurs concourent à travers le pays sous le joug et l’œil averti des recruteurs à la recherche de nouveaux talents Africains.

Football au Sénégal-stade-demba-diop-de-dakarOn déplore une politique sportive absente, avec des ressources qui ne sont pas adaptées à l’encadrement voulu et des textes relatifs au sport qui ne sont pas appliqués. Le constat est tout aussi alarmant concernant le manque d’infrastructures pour les clubs du championnat, les matchs sont disputés autour d’un terrain vague sablonneux, au stade Demba Diop lorsqu’on a la patience d’attendre que le terrain se libère ou alors pour ceux qui en ont les moyens à Dakar Sacré-cœur.

La formalisation du secteur devient urgente, il est difficile de situer le siège d’un club local. Les clubs traditionnels perdent du souffle face aux équipes issues de centres de formation, ces derniers tendent à former de futurs champions mais surtout de grands hommes autour d’un équipement moderne et adapté et de technicités actuelles. Les jeunes sont protégés car encadrés par des professionnels de la discipline. (Voir notre article comment intégrer un centre de formation de football au Sénégal…)

Malgré la volonté du gouvernement à accompagner le football dans sa phase de professionnalisation, les défis restent réels, il est nécessaire de s’entourer de techniciens qui maîtrisent leur domaine, que l’État mette en application les textes mis en place à cet effet, que les moyens financiers requis soient déployés et qu’on trouve un consensus entre les leaders et professionnels du football.